Rôle du serveur de fichiers : Définir une stratégie de sauvegarde

by admin

Dans les parties 1 et 2, nous avons vu le rôle du serveur de fichiers et du serveur NAS. Dans cette partie, nous allons voir comment mettre en œuvre une stratégie de sauvegarde au sein de son système d’information grâce aux explications données précédemment. Premièrement, en assurant une redondance complète au niveau du réseau afin d’avoir une continuité du service. Deuxièmement, en garantissant la sauvegarde des données et leur disponibilité d’accès à tout moment sur le réseau.
1.    Présentation du système d’information

Par rapport à mon expérience professionnelle, je vais présenter une infrastructure SI que j’ai l’habitude de voir dans les petites entreprises ne disposant pas forcément d’un service informatique compétent.
L’entreprise dispose de 3 services : la direction, la comptabilité et le commercial. Ces derniers se trouvent au sein d’un même bâtiment.
Le système d’information est constitué de la façon suivante :
•    1 contrôleur de domaine faisant également office de serveur de fichier
•    1 serveur Web
•    1 serveur d’applications
Dans l’illustration ci-dessus, nous avons l’exemple type de l’infrastructure SI d’une entreprise ne disposant pas d’un service informatique compétent.
Bien entendu, une telle infrastructure est fortement déconseillée. D’une part, la totalité des postes clients sont connectés au même commutateur, en cas de rupture de celui-ci tous les utilisateurs de l’entreprise n’auront plus accès au réseau. Concernant la partie serveur, même explication. Tous les serveurs sont reliés au même commutateur, donc en cas de rupture de celui-ci, le service s’interrompra également.
Concernant la partie sauvegarde, il est totalement déconseillé de stocker un important nombre de données sur son contrôleur de domaine. Cela réduit les performances du serveur en termes de rapidité et en cas de crash système de celui-ci, le plan de reprise d’activité peut être fastidieux, surtout si toutes les informations sont stockées au sein d’un même volume.
2.    Mise en œuvre de la stratégie de sauvegarde et de continuité d’activité
Comme nous l’avons présenté dans les précédentes parties, nous allons utiliser les différentes technologies afin d’assurer une infrastructure réseau solide.
Voici la description de l’infrastructure ci-dessus :
•    Dans la partie serveur, nous avons ajouté un commutateur, où chaque serveur est connecté aux deux commutateurs simultanément de façon à ce que si l’un tombe en panne, la continuité de service est assurée par le second.
De plus, on peut voir que 2 serveurs NAS et 1 serveur de fichiers ont été ajoutés. Le serveur de fichiers héberge la base de données du logiciel métier de l’entreprise. La base de données est entièrement répliquée sur le serveur NAS 2, de façon à ce que si le serveur de fichiers tombe en panne, une sauvegarde est disponible et les fichiers sont accessibles par le réseau. Cependant, il faudra remettre en service le serveur de fichiers pour que le logiciel métier puisse fonctionner correctement par le biais du serveur SQL installé sur le serveur.
Le second serveur NAS, soit NAS 1, héberge tous les fichiers personnels des utilisateurs ainsi que tous les dossiers partagés du réseau. De plus, il héberge également une réplication des profils utilisateurs stockés sur le contrôleur de domaine.
•    Pour la partie des postes clients, on peut voir que chaque service dispose de son propre commutateur. Cette stratégie permet d’isoler le problème. C’est-à-dire que si le commutateur tombe en panne, seulement un service est pénalisé le temps que le switch soit changé. Cela est moins contraignant que précédemment où tous les services étaient touchés.
Conclusion :
Aujourd’hui, les données ne cessent de s’accroître et demandent de plus en plus de ressources. Par cette cause, les systèmes d’information deviennent de plus en plus importants pour l’entreprise et donc plus complexes à gérer. On prévoit que la masse de données informatiques soit multipliée par 44 d’ici à 2020. Compte tenu de l’importance de ces données pour les entreprises, il est très important d’avoir un système solide qui garantit fiabilité et sécurité. Dans ces mots, on trouve continuité de service et sauvegarde. Actuellement, nous comptons 75% du budget informatique dédié au stockage et à la sauvegarde. Cette décision est fondée sur des calculs qui montrent qu’une interruption de service ou la perte de données peuvent engendrer de grosses pertes d’argent pour les entreprises.
* Administrateur systèmes & réseaux ADV Corp.

Related Posts

0 comment

MohaBadawé 20 mai 2011 - 6 h 44 min

Quelle est la différence entre le NAS et SAN les avantage et les cumules de chacun?

Reply
Michael 31 mai 2011 - 13 h 08 min

La différence entre le NAS et le SAN la voici :
le NAS est un serveur faisant partie intégrante du réseau LAN où vous pouvez stocker vos données.
Le SAN est un second réseau isolé du LAN et bien souvent utilisant la technologie Fiber Channel (fibre optique)…En d’autres termes le SAN est un genre de LAN à très haute disponibilité permettant de stocker un grand nombre de données et d’avoir des temps d’accès très rapide. Cependant le SAN demande de revoir l’architecture réseau (switch compatible, fibre optique, etc….)

Reply
سؤالك 21 juillet 2012 - 11 h 30 min

thanks
” Aujourd’hui, les données ne cessent de s’accroître et demandent de plus en plus de ressources. “

Reply

Leave a Comment

Résoudre : *
6 × 1 =