ToTok, la messagerie suspectée d’espionner pour les Émirats arabes unis

by admin

Une disruption vient d’apparaitre sur le Net : Totok. Une « simple » application de messagerie est en fait une application d’espionnage de ses utilisateurs.


ToTok, une application de messagerie émiratie téléchargée sur des millions de téléphones, est présentée comme un moyen facile et sécurisé de discuter par vidéo ou par SMS avec des amis et la famille, est en fait un outil d’espionnage, selon une enquête du New York Times sur l’application et ses développeurs. Le journal américain s’appuie sur des sources du renseignement américain et des experts en cybersécurité.
ToTok, lancé il y a quelques mois seulement, a été téléchargé des millions de fois sur Apple Store et le Google Play Store par des utilisateurs du Moyen-Orient, d’Europe, d’Asie, d’Afrique et d’Amérique du Nord. Alors que la majorité de ses utilisateurs sont aux Émirats, ToTok a bondi pour devenir l’une des applications sociales les plus téléchargées aux États-Unis. Les pays du golfe Persique comme l’Arabie saoudite, les Émirats et le Qatar se sont auparavant tournés vers des entreprises privées — y compris des entrepreneurs israéliens et américains — pour pirater leurs rivaux et, de plus en plus, leurs propres citoyens. Le développement de ToTok, selon les experts, a montré que les gouvernements peuvent supprimer l’intermédiaire pour espionner directement leurs cibles qui, volontairement, sans le savoir, remettent leurs informations.
Le New York Times soupçonne les services de renseignement émirati d’avoir un accès direct aux messages et conversation vidéo échangés sur ToTok, ainsi qu’aux données de géolocalisation, à la liste de contacts, aux caméras, micros et calendrier du téléphone. Le question qui se pose est est ce que les autres applications de messagerie tel que Whatsapp ou Viber font la même chose?
Enfin, ToTok lancée cette année est développée par « Breej Holding », qui serait en réalité une société de façade de DarkMatter, une firme de cyberrenseignement et de piratage liée au gouvernement émirati, selon le New York Times. Un rapport du renseignement américain cité par le New York Times lierait aussi ToTok à Pax AI, une société d’intelligence artificielle dont le siège est dans le même immeuble que l’agence d’écoute des Émirats arabes unis, à Abou Dhabi.

Related Posts

Leave a Comment

Résoudre : *
20 + 27 =