Nette croissance de l’internet mobile en Algérie avec une “forte” consommation de vidéos (étude)

by admin

L’utilisation de l’internet mobile (GSM, 3G et 4G) a enregistré une “nette croissance” en l’espace de deux années en Algérie, avec une “forte” consommation de vidéos, selon la dernière étude de ConsumerLab d’Ericsson menée au cours de l’année 2019 sur le comportement des utilisateurs des nouvelles technologies dans 6 grandes villes d’Algérie à savoir Alger, Blida, Constantine, Sétif, Oran et Ouargla.

Présentée lors d’une conférence-débat à Alger par M. Lamine Ouerdi, responsable client auprès de l’entreprise Ericsson, cette étude, qui actualise les données de celle réalisée en 2016 sur un échantillon de 1009 personnes âgées entre 15 et 59 ans de différentes catégories de la société, est représentative du comportement des utilisateurs du réseau mobile et de l’internet.

L’utilisation quotidienne des applications sur smartphones a connu, au cours de ces deux dernières années, une progression majeure sur les réseaux 3G et 4G. Ainsi, 42 % des utilisateurs, soit 4 personnes sur 10 se connectent à leurs applications plus de 30 fois par jour”, a-t-il relevé. Selon le sondage, ils sont “37% à se connecter entre 10 et 30 fois par jour contre 17% moins de 9 fois par jour”.

Parmi les différentes activités effectuées par les utilisateurs sur leurs smartphones plusieurs fois par jour figurent notamment la connexion aux réseaux sociaux, la navigation sur le Net, la messagerie instantanée et le visionnage de vidéos de courte durée.

La part des utilisateurs de smartphone qui regardent des vidéos de courte durée au quotidien a presque triplé en deux ans. Ils sont ainsi 5 utilisateurs de smartphones sur 10 en 2019 à regarder, chaque jour, des vidéos de courte durée alors qu’ils étaient à peine 2 sur 10 auparavant, a estimé M. Ouerdi. A l’inverse, la croissance est modérée pour les vidéos de longue durée avec 4 utilisateurs sur 10 seulement pour un usage hebdomadaire contre 3 précédemment, ajoute l’intervenant.

Selon l’étude, “55% des utilisateurs de smartphones regardent des vidéos à l’école et au travail, 47% dans les transports publics,  42% au niveau des places publiques et 32% à la maison”.

M. Ouerdi a affirmé, par ailleurs, que la fiabilité du réseau est le facteur le plus important dans les éléments de satisfaction globale des utilisateurs d’internet mobile. Ainsi, l’expérience du haut débit mobile représente jusqu’à 39% contre 25% pour l’expérience voix. La qualité du service client représente 36% de la satisfaction globale des personnes sondées, a-t-il estimé.

Concernant la part des personnes qui font état de problèmes sur le réseau mobile, le sondage démontre qu’un total de 62% des utilisateurs rencontre plus d’un problème par jour. Parmi eux, 20% pâtissent de deux types de problèmes par jour et 15 % rencontrent jusqu’a sept types de problèmes alors que 18% ne relèvent aucun souci journalier sur leur réseau.

Parmi les problèmes les plus fréquents rencontrés sur le réseau mobile national, figurent notamment le temps de latence data (50% des personnes sondées) et l’absence de couverture (49%).

Selon les personnes interrogées, les problèmes rencontrés sont liés à la qualité de service fournie par l’opérateur mobile (46%), aux édifices alentours qui entravent la couverture réseau (29%) et aux faibles performances de certains smartphones (21%).

Parmi les principales raisons qui poussent les clients à changer d’opérateurs, l’étude rapporte notamment les prix élevés des offres data, une faible couverture réseau pour l’utilisation de la data et une lente connexion 3G et 4G.

Le DG d’Ericsson en Algérie, Yacine Zerrouki, a expliqué, pour sa part, que cette étude, menée à travers un questionnaire en ligne et par entretiens directs, confirme, en outre, que 77% des utilisateurs de smartphones se connectent au réseau 4G, lancé en Algérie en 2016, contre 21% à la 3G lancé en 2014, au moment où seulement 2% avouent ne pas faire de distinction entre la 3G et la 4G. Il ajoute que “il faut de nouvelles fréquences pour une meilleurs couverture et une meilleure bande passante”

Il a relevé, par ailleurs, un “engouement” en Algérie de plus en plus marqué pour des débits internet mobiles plus importants et stables, estimant que les tendances actuelles dans le monde vont vers l’internet mobile de 5ème génération (5G) qui devra se démocratiser durant l’année 2020 dans le monde et en 2022 en Algérie.

Related Posts

Leave a Comment

Résoudre : *
9 + 9 =