La bibliothèque numérique d’Adrar, un modèle à suivre

by admin

Le parcours prôné depuis 5 ans par la bibliothèque de la ville d’Adrar en matière de modernisation et numérisation a été mis en exergue lors d’une session nationale de formation sur «le raccordement des bibliothèques principales à un réseau numérique unifié» tenue récemment dans cette wilaya.

Cette bibliothèque ambitionne d’être un modèle en matière d’exploitation des technologies de l’information et de la communication à travers une numérisation de la gestion de ce type de structures culturelles et la promotion de la lecture, a-t-on indiqué lors de cette session à laquelle ont pris part des cadres du ministère de la Culture et des techniciens relevant de différentes bibliothèques principales implantées à travers le pays.

Dans ce sens, le directeur de la bibliothèque d’Adrar, Mustapha Benzita, a expliqué que le but de l’informatisation et la numérisation de cette bibliothèque est de simplifier les procédures administratives pour atteindre zéro papier, afin d’être au diapason des nouvelles normes techniques mondiales et des espaces culturels.

Il a expliqué que la numérisation de bibliothèque a été possible grâce à une équipe technique qui a d’abord lancé un site électronique, puis numérisé ses prestations notamment la mise au point des programmes informatiques afférents à la création d’une base de données, le suivi du mouvement d’ouvrages, la création d’une carte de lecteur électronique, son adhésion à distance et la location électronique préalable du livre, en vue de faciliter le contact du lecteur par message électronique (SMS).

L’équipe de techniciens a permis d’élaborer un logiciel permettant de réaliser des statistiques d’adhérents et lecteurs, le stockage numérique des données, la gestion des bibliothèques par une technologie permettant d’identifier un objet et d’intégrer, sans intervention humaine, ces informations dans une base de données, ainsi que la création d’un guichet unique pour la recherche et la saisie d’un ouvrage à distance.

Le sous-directeur des bibliothèques et de la promotion de la lecture au ministère de la Culture, Hacen Mandjour, a indiqué, pour sa part, que la session de formation s’assigne comme objectifs de créer un espace d’échange d’expériences et des connaissances sur les nouvelles technologies adoptées en matière de gestion numérique des bibliothèques en prévision de la généralisation des procédés informatiques aux autres structures similaires en prévision de la création d’un réseau national composé de 42 bibliothèques principales implantées à travers le territoire national, retenues au plan d’action de cette session et de la prochaine prévue au mois de janvier 2020.

La démarche repose largement sur la mise en valeur des efforts des compétences techniques locales qui ont fait preuve de maitrise des nouvelles technologies de l’information et de la communication ayant fait de la bibliothèque d’Adrar un modèle à suivre à travers le pays, a-t-il ajouté.

Selon M. Mandjour, il existe actuellement 42 bibliothèques principales à travers le pays, et celle d’Adrar est pionnière sur le plan de la recherche électronique.

Le ministère de tutelle compte généraliser cette expérience à travers le territoire national, a-t-il souligné, en révélant que la tenue de ce séminaire est un témoignage de reconnaissance à cette équipe de recherche.

Related Posts

Leave a Comment

Résoudre : *
9 × 8 =