Edito 428: Digitalisation

by admin

Bien que le Covid-19 fasse peur, il peut être « bon » pour la numérisation du pays comme effet latéral. En regardant le verre à moitié plein, on y voit de nouvelles opportunités. L’impact du virus est évident sur l’activité économique, mais qu’en est-il de la place du Digital ? Comment saisir l’opportunité qu’apporte la digitalisation ? Avec le confinement à domicile obligatoire dans certaines régions du monde, les plateformes digitales se sont imposées à plusieurs millions de consommateurs représentant toutes les strates de la société. Par exemple, lors de la reprise du travail après les célébrations chinoises du Nouvel An, de nombreux travailleurs ont dû recourir au télétravail via des plateformes comme celles d’Alibaba ou de Tencent, provoquant de nombreuses saturations. Malgré tout, c’est une bonne occasion pour nous d’essayer le travail à domicile à grande échelle. De toute évidence, ce n’est pas facile pour un magazine, comme le notre, qui doit voir les personnes en face-to-face, mais aussi assister physiquement aux conférences et autres salons. Cela signifie plus de conversations vidéo et d’appels téléphoniques. Les forfaits téléphoniques ont explosé.
En Algérie, l’arrivée du COVID-19 pourrait représenter une opportunité unique pour les entreprises et les marques d’expérimenter les usages digitaux. Les entreprises doivent trouver le moyen de compenser les potentielles fermetures de points de vente physiques en proposant aux consommateurs la possibilité de basculer vers les canaux digitaux. Les pertes de chiffre d’affaires ne seront pas compensées, mais de nouvelles expériences digitales peuvent être proposées et, testées en grandeur nature. C’est une aubaine. Il revient donc aux entreprises et aux marques d’être créatives pour se différencier dans ces moments difficiles. En parlant de solutions numériques, le gouvernement devrait réfléchir, très sérieusement, à numériser tous les supports d’apprentissage pour pouvoir surmonté plus facilement une prochaine catastrophe qu’elle soit sanitaire ou autres. Je pense à l’école à domicile. En effet, la chose la plus importante est que l’enseignement se fasse et que les enseignants soient impliqués dans l’organisation de l’enseignement à domicile. Les enfants ne prendront pas alors de retard dans leurs études. L’être humain oublie vite, mais reste à savoir si ces nouvelles expériences dans le monde vont imprégner notre futur.

Related Posts

Leave a Comment

Résoudre : *
20 + 2 =