Objectif 2020 L’amélioration du réseau internet en Algérie, priorité absolue de l’Etat

by admin

L’amélioration du réseau internet, la généralisation de la fibre optique et l’utilisation de bureaux de poste mobiles dans les zones rurales pour réduire les dépenses publiques et partant, garantir des opportunités d’emploi en faveur des jeunes, figurent parmi les priorités absolues de l’Etat. C’est ce qui ressort de la réunion du Conseil des ministres tenu dimanche 8 mars 2020 et présidé par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.
Intervenant au terme d’un exposé présenté par le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, lequel repose sur «cinq volets portant essentiellement sur la garantie et l’amélioration des prestations offertes aux citoyens notamment dans les zones d’ombre, le soutien aux infrastructures, la contribution aux efforts de développement et la finalisation et la mise à jour du cadre juridique et institutionnel régissant le secteur», le chef de l’Etat a souligné la nécessité de trouver des «solutions pratiques» pour révolutionner le secteur en donnant d’abord la «priorité absolue à l’amélioration du réseau internet, la généralisation de la fibre optique et l’utilisation de bureaux de poste mobiles dans les zones rurales pour réduire les dépenses publiques et partant, garantir des opportunités d’emploi en faveur des jeunes «.

Augmenter le PIB
L’impératif de «promouvoir la contribution» des investissements privés dans le secteur de la poste, des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication ainsi que l’augmentation de la contribution de ce secteur dans le PIB a été mise en avant par le président Tebboune.
Le ministre de la Poste et des Télécommunications a indiqué, de son côté, qu’»il sera procédé au renforcement de l’utilisation de la fibre optique afin de généraliser l’accès à internet à haut et très haut débit, mais aussi au raccordement des différents établissements nationaux et zones industrielles restantes au réseau des télécommunications. Il est également question de tirer davantage profit des réseaux de téléphonie mobile et de «réorganiser le spectre national des fréquences, outre le lancement du e-commerce, la réorganisation d’Algérie Poste, la simplification des procédures relatives aux opérations financières».

Fibre optique, startup et technoparc
L’exposé a, en outre, porté sur «la contribution du secteur de la Poste et des Télécommunications à la diversification de l’économie nationale à travers la valorisation des Technoparc, l’encouragement de l’émergence de nouveaux modèles d’investissement, le développement du contenu numérique local et des e-services, la mise en œuvre du système national de signature et de certification électroniques et enfin la coordination avec les secteurs concernés pour la préparation de la loi relative aux règles générales de cybersécurité».
Concernant la Poste, le président de la République a mis l’accent sur «la nécessité de combler les lacunes et les dysfonctionnements du réseau postal, notamment dans les zones d’ombre, et ce en vue de fournir des prestations aux citoyens, aux établissements et administrations, conformément aux standards internationaux».

Améliorer les prestations electroniques
M. Tebboune a mis en avant «le rôle vital dévolu au réseau postal en matière de prestations publiques, notamment électroniques, fournies aux citoyens, aux établissements et administrations».
Il est à relever que le ministre de la Poste et des Télécommunications est intervenu, dans ce sens, le 3 mars 2020 devant les membres du Conseil de la Nation, où il s’est engagé à «renforcer les services de la poste, annonçant l’ouverture de nouveaux bureaux postaux portant ainsi le nombre global à 4.000 bureaux», avant de reconnaitre que «malgré les efforts consentis, nous avons constaté un manque en ces services».
Pour pallier la situation, le ministre a fait savoir qu’Algérie poste a acquis des bus, produits localement en les aménageant pour offrir des services de la Poste, notamment au niveau des zones d’ombre.
A ce propos, le ministre a fait état de la préparation en cours d’accords de coopération avec plusieurs départements ministériels pour l’affection d’espaces dédiés à des bureaux de poste au niveau des nouvelles cités, soulignant l’impératif de garantir la moyenne nationale, à savoir un bureau de poste pour 10.000 citoyens.
Répondant à une préoccupation sur l’équipement des bureaux de poste en caméras de surveillance, M. Boumzar a indiqué que «ce dossier est l’une des priorités du secteur». Il a évoqué, par ailleurs, les avantages qu’offre la carte Edahabia, émise par Algérie Poste.

Related Posts

Leave a Comment

Résoudre : *
29 − 21 =