L’opérateur Safaricom, en tête, avec 86 % du total des revenus des télécoms au Kenya

by admin

Le Bureau national des statistiques du Kenya (KNBS) a récemment publié son rapport Economic Survey 2020, donnant de nouvelles perspectives sur l’économie du pays. Le secteur des TIC au Kenya reste un élément important de l’économie, et dans ce secteur repose l’industrie des télécommunications au Kenya, et l’industrie est en plein essor. Selon une enquête du KNBS pour mars 2020, le Kényan moyen dépense la plupart de ses revenus dans les TIC. Les Kényans utilisent les TIC pour leurs appels, pour envoyer des SMS, envoyer de la monnaie virtuelle et ils utilisent des données quotidiennement. Par exemple, selon les données le client Safaricom moyen utilise jusqu’à 1 Go de données par mois. Les Kényans dépensent beaucoup d’argent pour les télécommunications, et cela se voit dans les statistiques. Selon le rapport, les opérateurs de télécommunications au Kenya ont réalisé 2,7 milliards de dollars (291 milliards de KES) en 2019, soit une augmentation de 7,5 % par rapport aux statistiques de 2018. Safaricom a lui-même fait la part du lion de l’industrie à 2,3 milliards de dollars (251 milliards de KES) soit 86 % de tous les revenus de l’industrie des TIC l’année dernière. Les autres opérateurs de télécommunications ont réalisé un total d’environ 14 % des revenus de l’année dernière. Ces 14 % équivalent à environ 371 millions de dollars (39,9 milliards de KES). En comparaison, Safaricom a réalisé 335 millions de dollars (36 milliards de KES) à partir des seules données mobiles en 2019.
À travers les chiffres que KNBS met publics, nous voyons que SafariCom maintient à elle seule l’industrie des télécoms au Kenya. Cet état de fait pourrait avoir une influence négative à long terme sur l’histoire des télécoms de ce pays. Les revenus de Safaricom proviennent principalement des revenus de la voix, des données mobiles et de MPESA qui connaissent une croissance annuelle.

Related Posts

Leave a Comment

Résoudre : *
29 + 1 =