Le jargon des adolescents sur le web recensé dans un guide en Algérie

by admin

Un guide de protection des enfants contre les dangers du web destiné aux parents, tuteurs et éducateurs, sera lancé incessamment en Algérie. Ce document recense également le langage des enfants et adolescents sur la toile, une première dans le pays. C’est le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, qui a annoncé la publication prochaine de ce guide, en marge d’une cérémonie distinguant les lauréats du concours national de composition épistolaire tenue le 1er juin à Alger. Avec les applications de messagerie instantanée et les réseaux sociaux, le langage écrit et visuel prédomine chez les jeunes. L’une des conséquences de ce phénomène est qu’ils ont un jargon vraiment particulier.

“C’est un guide, en ligne, de vulgarisation, élaboré par le ministère et destiné aux parents pour les sensibiliser contre les risques liés à l’usage d’Internet par leurs enfants et les familiariser au jargon qu’utilisent ces enfants sur la toile”, a précisé le ministre, soulignant que le guide présente aussi “les vulnérabilités caractérisant les enfants, les risques encourus par ces derniers sur Internet et enfin le cadre juridique algérien régissant la protection des enfants, en général, et leur protection en ligne, en particulier”.

Pour sa part, M. Mouloud Leham, directeur général de la société de l’information au ministère de la Poste et des Télécommunications, a expliqué que ce guide a été élaboré “de façon réfléchie et pensée, s’appuyant sur des expériences d’enfants algériens”. Le document décrit le comportement de l’enfant sur la toile et présente les vulnérabilités et les risques auxquels il est exposé sur le web en prenant en compte les différentes tranches d’âge, a-t-il ajouté.

Il a relevé que le document présente aussi “le langage utilisé par ces enfants pour communiquer via Internet et qui est transcrit au moyen de diminutifs que les parents, tuteurs et éducateurs doivent connaitre pour ne pas se laisser devancer dans ce domaine, ce qui pourrait, a-t-il dit, inhiber leur capacité à prévenir et à contrer les dangers qui guettent ces enfants sur le web”.

Le langage ou jargon des enfants sur internet (comme “bsr” pour dire bonsoir, “mdr” pour dire mort de rire, “story” pour courte vidéo,  etc) “a été, ainsi, fidèlement repris dans ce guide sans tabou ni barrière idéologique”, a-t-il fait valoir.

Le guide présente aussi “une panoplie d’indications, de propositions et de comportement à adopter lorsqu’un parent détecte un danger ou vulnérabilité visant son enfant sur le web”, a-t-il ajouté.

Un autre responsable a expliqué à Itmag que “lire une conversation entre deux enfants ou adolescents sur un réseau social, c’est un peu comme regarder une chaîne cryptée sans décodeur” et d’ajouter que “les ados et même les enfants adoptent couramment un langage qui n’est pas forcément accessible aux parents”.

“Ce guide a été élaboré pour ne pas se laisser devancer sur ce terrain par nos enfants et par là même pouvoir mieux les protéger contre les méfaits du web”, a-t-il encore ajouté.

Le document sera publié sur le site internet du ministère de la Poste et des Télécommunications ainsi que sur les sites web des institutions (comme le ministère de l’Education nationale) et organes concernés par l’enfance (comme l’organe national de promotion et de protection de l’enfance).

Related Posts

Leave a Comment

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =