Libération d’une bande du spectre de fréquences pour les opérateurs mobiles

by admin

Les services mobiles suivent actuellement une croissance exponentielle entraînant une augmentation importante du trafic de données. La hausse du trafic est favorisée par le nombre croissant d’abonnés mobiles, en particulier des utilisateurs de Smartphone, qui se connectent à des réseaux plus rapides et consomment des contenus plus gourmands en bande passante comme la vidéo. Sutout depuis la Covid-19 et la montée rapide du trafic qui a mis les réseaux fixes et mobiles sous pression, en particulier pendant les horaires de pointe. Plus les opérateurs ont de spectre, plus ils peuvent transporter de trafic sur leur réseaux.

Brahim Boumezar, ministre de la Poste et des Télécommunications, a présidé, mardi, une rencontre avec les responsables des trois opérateurs de téléphonie mobile pour « unifier les efforts et œuvrer à améliorer les services et le débit internet au profit des citoyens, en application des instructions données par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors de la dernière réunion du Conseil des ministres », indique un communiqué du ministère.
Le ministre a annoncé, lors de cette rencontre, « la libération d’une bande du spectre de fréquences en coordination avec les différentes parties concernées, laquelle constitue une ressource rare et précieuse, en vue de la mettre à la disposition des opérateurs et leur permettre d’améliorer les prestations à travers une coordination étroite avec l’Autorité de régulation de la Poste et des Télécommunications ».
Les opérateurs de téléphonie mobile ont fait part de leurs préoccupations en vue de les régler et assurer un haut et très haut débit, dans le respect du principe d’équité dans le traitement avec les différents opérateurs publics et privés dans l’objectif d’améliorer la qualité des prestations et générer de l’emploi ».

C’est maintenant qu’il faut agir
“Pour le client de ces opérateurs, augmentation du spectre veut dire augmentation de la bande passante réelle” nous dit un expert en ajoutant que “même si le trafic de données mobiles a augmenté de façon spectaculaire ces dernières années, les raisons ne manquent pas de croire que la croissance va encore continuer longtemps.”
En effet, selon tous les previsionnistes, dans les cinq prochaines années, des milliards de personnes et de machines supplémentaires utiliseront les réseaux mobiles pour accéder aux services en ligne et se connecter les unes avec les autres. Dans le même temps, les smartphones deviendront de plus en plus omniprésents et chaque nouvel utilisateur de smartphone enverra et recevra bien plus de données qu’il ne le faisait avec son appareil précédent. De plus, des services haut débit mobiles permettront à chacun d’accéder partout aux services numériques et donc en à la transparence. Mais la qualité, la capacité et la couverture des services mobiles seront toujours déterminées par la disponibilité du spectre. Reste le gros problème de la bande passante internationale qui fonctionne aujourd’hui à plus de 80% sur un cable -Sea-Me-We4-, le Medex et le Orval/Alval ne sont pas encore opérationnel. Mais cela est un autre sujet…

Related Posts

Leave a Comment

Résoudre : *
28 ⁄ 14 =