Lancement d’une feuille de route relative au Cloud Computing en Algérie

by admin

Une feuille de route relative au Cloud Computing (informatique en nuage correspondant à l’accès aux services informatiques comme les serveurs, stockage, mise en réseau et logiciels via Internet à partir d’un fournisseur) est en cours d’élaboration en Algérie. Cette annonce a été faite ce jeudi par le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, lors d’une rencontre au siège du ministère avec un groupe de représentants d’opérateurs publics et privés activant dans le domaine de l’hébergement des services de Cloud computing.

Le monde est carrément fait de révolutions industrielles, mais depuis l’apparition d’internet, la révolution est encore plus fulgurante. Aujourd’hui, le cloud est au centre de l’attention de tous les particuliers, mais surtout des professionnels. En ce moment, le Cloud computing propose un grand nombre d’avantages et représente un enjeu à part entière pour les entreprises. Le ministre a fait savoir qu’une première mouture de la feuille de route régissant le Cloud Computing sera élaborée, dans les prochains jours, et devra être présentée à l’ensemble des opérateurs afin de les inciter à investir dans ce domaine.
Les intervenants ont examiné notamment les textes réglementaires et le cahier des charges établi en 2017 par l’Autorité de Régulation de la Poste et des communications électroniques et les obstacles bureaucratiques et administratifs entravant l’investissement dans ce domaine ont été également mis en exergue. Monsieur Boumzar a appelé à cette occasion les opérateurs à investir davantage dans ce domaine lucratif. “On a besoin de toutes les bonnes énergies publiques et privées. Il y a des opérateurs privés qui sont très performants et qui ont la volonté d’investir dans ce créneau et pour cela on doit leur donner de la visibilité en les faisant contribuer dans l’élaboration de la feuille de route”.
µCette rencontre s’inscrit dans l’approche consultative à large échelle que le ministère a initiée avec les différents partenaires : organes, opérateurs, et fournisseurs d’équipements et de services, afin d’explorer les voies et moyens optimaux à même de permettre  à notre pays d’adopter les technologies les plus avancées au monde ayant trait à internet, outre la démarche d’amélioration de la qualité et du débit internet au profit du citoyen.
Il convient de signaler que la technologie Cloud, offrant d’énormes capacités de stockage de données avec une grande facilité d’accès via internet au lieu des moyens traditionnels tels que les disques durs et CD, est en mesure de contribuer aux efforts du secteur des communications électroniques visant à réaliser le bond technologique auquel aspire l’Algérie à travers la numérisation d’une part, et d’offrir des opportunités et des capacités significatives en matière de création de postes d’emploi à travers les startups innovantes, mais aussi de créer des richesses via le développement des services à valeur ajoutée relatifs au domaine de la numérisation et des technologies de l’information et de la communication, d’autre part. En plus du rôle décisif qu’elle joue actuellement dans la fourniture de capacités de stockage de données.
Ces atouts et vertus du Cloud Computing, à travers les entreprises publiques, privées ou mixtes, notamment la fourniture du self-service, la flexibilité et le paiement à l’utilisation, qui permet aux utilisateurs d’accéder aux fournisseurs à la demande, ont fait que cette technologie soit l’un des domaines d’activité du secteur des IT sur lequel misent les plus hautes autorités du pays pour la diversification et la relance de l’économie nationale.   
Les principaux services proposés en cloud computing sont le SaaS (Software as a Service), le PaaS (Platform as a Service) et le IaaS (Infrastructure as a Service) ou le MBaaS (Mobile Backend as a Service). Généralement sur trois niveaux, le cloud public — accessible par Internet —, le cloud d’entreprise ou privé — accessible uniquement sur un réseau privé —, le cloud intermédiaire ou hybride — qui est un mix entre le cloud public et le cloud privé.
Les grandes entreprises du secteur des technologies de l’information et des télécoms développent massivement le cloud computing, allant des services cités ci-dessus à la location de logiciel (application de téléphonie mobile, logiciels de bureautique, de dessin, publication, etc.), mais aussi de contenu, comme la vidéo à la demande (VAD). Les technologies du cloud computing ont permis la mise au point de solutions de mégadonnées et de l’informatique ubiquitaire. L’internet des objets (IdO) et la 5G s’appuient sur des infrastructures cloud.

Related Posts

Leave a Comment

Résoudre : *
19 × 5 =