Les investisseurs privés et les Algériens à l’Etranger appelés à financer les startups

by admin

Les jeunes compétences de la communauté algérienne établie à l’étranger et les investisseurs privés ont été appelés à participer activement au financement des startups et jeunes porteurs de projets en Algérie. Cet appel a été lancé lors de la conférence nationale des startups «Algeria Disrupt 2020» qui s’est tenue le 3 octobre dernier au Centre international des conférences d’Alger. C’est le président Tebboune qui a, lui-même, invité les jeunes compétences de la communauté algérienne établie à l’étranger à investir en Algérie notamment dans le domaine des startups.
Pour rappel, le chef de l’Etat avait déjà exprimé sa détermination à œuvrer pour permettre à l’Algérie de tirer profit de ses compétences établies à l’étranger, là où elles se trouvent. Dans ce cadre, il avait indiqué avoir contacté des professeurs et chercheurs qui lui ont fait part de leur disposition à recevoir et orienter des jeunes stagiaires et d’intégrer le programme d’encouragement des startups.
De son côté, le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane, a appelé les investisseurs algériens privés à participer au financement des startups comme c’est le cas dans d’autres pays du monde. Il a ainsi exhorté les investisseurs et différents détenteurs de capitaux à soutenir les startups en les finançant afin de permettre leur émergence et leur intégration dans les marchés nationaux et internationaux
«Je fais appel aux investisseurs et à ceux qui détiennent des capitaux à financer ces jeunes», a indiqué M. Benabderrahmane, soulignant que les plus grandes entreprises au monde ont été auparavant des startups ayant été accompagnées et financées par des investisseurs.
Pour lui, le secteur public «ne pourra pas faire face à tous les besoins», estimant que «le secteur privé a son rôle à jouer dans le soutien de la startup algérienne».

Related Posts

Leave a Comment

Résoudre : *
24 + 19 =